Le Sénégal

En bref..

INFORMATIONS GENERALES

  • Population : 10 millions d’habitants
  • Superficie : 196 200 km²
  • Capitale : Dakar (4 millions d’habitants)
  • Langues : français (officiel), wolof (parlé par 80% des sénégalais), peuhl, sérère.
  • Monnaie : le Franc CFA (100 F CFA = 1 FF = 0,15 Euros)

LA POPULATION

Le Sénégal compte différentes ethnies : Wolofs (32%), Sérères (19%), Peuhls (12%, peuple à l’origine nomade, éleveur de Zébus), Toucouleurs (13%), Diolas (8%), Mandingues, Lébous, Balantes, Mandjack, Bedick, Bassaris, Maures, Syro-Libanais etc. La densité moyenne est de 50 Habitants par km2 mais la répartition n’est pas uniforme sur tout le territoire, seulement 50% des Sénégalais habitent en zone rurale. 60% de la population a moins de 20 ans et on compte 6,5 enfants par femme. 69 % des enfants sont scolarisés et l’espérance de vie est de 51 ans. 3 millions de sénégalais vivent hors du Sénégal.

LE CLIMAT

Le Sénégal est situé en zone intertropicale, connaissant un climat chaud et ensoleillé. La saison sèche va d’octobre à juin, et celle des pluies de juillet à septembre. Du nord au sud, le climat passe de Sahélien (jusqu’à 30 cm d’eau par an) à Soudanien (plus de 1 m d’eau par an).

L'HISTOIRE

  • 1100-1650 : Empire prospère du Mali
  • 1518 : début de la traite des esclaves par les Portugais, puis par les Français et les Anglais (1600)
  • 1840 : invasion du Sénégal par la France
  • 1848 : abolition complète de l’esclavage en France
  • 1960 : indépendance du Sénégal. Léopold Sedar Senghor devient président.
  • Le Sénégal est une république démocratique élisant un président au suffrage universel pour 7 ans (depuis mars 2000 : Abdoulaye Wade)

L'ECONOMIE

Le SMIC est officiellement à 47 700 F CFA par mois; il est très difficile de vivre en zone urbaine avec un tel salaire, pour comparer avec la France cela reviendrait à vivre à Paris avec 750 € par mois. D’autant que le salaire minimal est loin d’être toujours respecté et que nombre de personnes ne sont pas déclarées. Le PIB est ainsi réparti : 20% pour les secteurs primaire et secondaire, 60% pour le tertiaire. L’agriculture/élevage participe pour 15% au PIB et emploie 75% de la population active.

Les principales ressources du Sénégal (hors aide internationale) sont les virements bancaires des sénégalais expatriés, la pêche (500 000 t en 2002), le tourisme de masse (550 000 visiteurs en 2002) l’arachide et le phosphate. A noter que l’argent du tourisme ne profite que très minoritairement aux populations locales. Le Sénégal est loin d’assurer son autosuffisance alimentaire et doit importer les deux-tiers de sa consommation annuelle en riz. La principale culture reste l’arachide mais avec de fortes fluctuations, (en fonction des cours internationaux) parfois le mil devient la première production devant l’arachide, riz, les cultures maraîchères (tomates), sorgho, maïs, coton, canne à sucre... le Sénégal compte environ 3 millions de bovins et 8 millions d’ovins et caprins (2000).

Ses échanges commerciaux, principalement orientés vers la France et les pays de l’union européenne, sont largement déficitaires. La dette du Sénégal s’élève à 4 milliards d’Euros. La croissance (5% par an) ne profite que très peu aux Sénégalais, dont la pauvreté augmente.

LES RELIGIONS

L’islam représente la religion majoritaire (90%), le reste de la population étant catholique ou animiste. Le poids de la religion est très important au Sénégal avec parfois la pratique de plusieurs religions simultanément.